Vous désirez, nous chauffons.

Il n’existe aucun désir de chauffage réaliste que nous ne pourrions pas réaliser pour vous.
Peu coûteux, rapide et bien sans compromis. Peu importe, avec quoi vous voulez chauffer, nous avons les installations de chauffage convenables:

Chauffage aux granulés de bois

Le combustible de bois traditionnel vit aujourd'hui une Renaissance dans les installations de chauffage modernes et confortables. Pour un chauffage efficace et écologique, le bois comme matériaux de chauffage peut être préparé différemment. Des installations de chauffage aux granulés de bois modernes sont des chauffages centraux entièrement automatiques adaptés aux exigences de confort les plus élevées. Le stockage des granulés de bois a lieu dans un cellier distinct ou dans les silos tissulaires. Le remplissage de la réserve de granulés a lieu de façon semblable au fioul par un wagon-citerne avec une conduite en tuyau.

Chauffage de pompe à chaleur

Des chauffages avec des pompes à chaleur sont utilisés dans les immeubles d'habitation depuis environ 30 ans, sont techniquement mûris et fiables. Ils viabilisent la chaleur solaire stockée dans le sol, les eaux souterraines ou l'air ambiante et livrent celle-ci au cycle de chauffage ou à l'eau chaude. Des pompes de géothermie sont les plus efficaces, puisque le sol, contrairement à l'air extérieur, présente des températures relativement constantes en hiver.

Chaleur solaire

Dans les installations héliothermiques, des collecteurs de soleil sur le toit convertissent les rayons solaires en chaleur utilisable. Celle-ci est absorbée par un vecteur thermique - un mélange d’eau et de protection contre le gel - et conduit à un réservoir d'eau chaude dans le secteur de chauffage par une pompe de circulation. Des installations de chaleur solaire se chargent complètement du réchauffement d'eau potable en été - en hiver le chauffage réchauffe. Vu sur l'année, des installations solaires livrent d’environ 60 jusqu’à un maximum de 70 pour cent des besoins en énergie pour le réchauffement de l'eau potable. Des installations solaires plus largement dimensionnées peuvent aussi couvrir une partie des besoins en chaleur de chauffage des espaces. Le potentiel d'économie s'élève alors, selon le standard d’isolation du bâtiment, à jusqu'à 20 pour cent du besoin en énergie de chauffage total. Particulièrement en période de transition comme le printemps et l’automne, une telle installation peut apporter une contribution nette.

Chauffage à basse température

Depuis la fin des années soixante-dix, des chaudières à basse température alimentés au pétrol ou au gaz sont proposées. De cette façon, l’habituelle régulation de brûleur on/off avec une température d'eau de chaudière constamment élevée pouvait être remplacée. Au lieu de ça, pour des chaudières à basse température, la température d'eau de chaudière peut être réglée continuellement en fonction de la température extérieure. Cela diminue radicalement les pertes de chaleur pendant le chauffage.

Technique de condensation

Depuis quelques années, une technique épargnant de l'énergie s'impose de plus en plus: la technique de condensation. Entre-temps, quasiment chaque troisième nouvelle chaudière de chauffage pour la maison est une chaudière de condensation. Le principe: Lors de la combustion de gaz naturel et d'huile, le dioxyde de carbone et la vapeur d'eau, que les gaz de combustion chauds contiennent à côté de l'azote et de l'oxygène restante, se constituent. La vapeur d'eau est particulièrement avantageuse: Car elle peut être liquéfiée. Pour cela, des surfaces d'échangeurs de chaleur supplémentaires sont insérées dans les chaudières de condensation. Cette condensation de l’eau commence avec des températures en dessous de 50 à 60°C. Cet à cet instant que la chaleur supplémentaire - la chaleur de condensation - est libérée. Lors d'une utilisation optimale, on peut gagner environ 11 pour cent de chaleur en plus du gaz naturel, environ 8 pour cent du gaz combustible liquéfié et environ 7 pour cent du fioul leger et pauvre en soufre par rapport à une chaudière à basse température normale.

Chauffage à bois

Pour celui qui veut se rendre indépendant des importations d’énergie et qui veut faire quelque chose pour la protection du climat en plus, est bien conseillé avec le bois comme combustible disponible à un niveau régional: Le bois est un porteur d'énergie renouvelable du pays avec de courtes distances d'approvisionnement et une redisponibilité temporellement gestionable et s’inscrit comme climatiquement quasiment neutre, parce que les quantités de dioxyde de carbone (CO2) actifs sur le clima, nées lors de la combustion, servent ensuite à la formation de nouvelles substances végétales. Les cycles de croissance optimaux se situent entre 20 et 70 ans.